An Pierlé Quartet : Wiga-Waga fév08

Tags

Related Posts

Share This

An Pierlé Quartet : Wiga-Waga

Helicopter / W.E.R.F. / N.E.W.S.

Mais au fait : pourquoi l’aimons-nous tant, cette blonde Gantoise ?! Vous l’avez déjà rencontrée ? Vous l’avez déjà vue sur une scène ? Alors, … vous comprenez ! An Pierlé est ce que l’on peut appeler « une belle personne »… Rien à voir avec le physique, au loin les effets goujats. An Pierlé, ça pétille, ça requinque ! Depuis un peu plus de vingt ans et ce magnifique « Mud Stories » enregistré en configuration piano/voix, elle fascine. Par la suite, l’artiste a pris son envol, décrochant des succès en dehors des frontières, grâce à son binôme et alter ego Koen Gisen. Mais aussi grâce à des reprises surprenantes, comme ce « cinq heures » détourné intelligemment des griffes de Dutronc et qui lui valut une belle reconnaissance en France. Il ne fallait néanmoins pas attendre que le duo se repose sur ces beaux lauriers. Ni que le bonheur déboule en roue libre. Il y a eu des choix inattendus, comme ce diptyque « Arche » / « Cluster » mettant l’orgue à l’honneur. Il y a eu la maladie qu’elle a surmontée avec détermination. Basta ! Et aujourd’hui ? Après avoir signé la musique du film « Le tout nouveau testament » de Jaco van Dormael, An Pierlé a grandement participé – en quartet – au succès de « Sylvia », un spectacle musical que l’on doit à Fabrice Murgia et qui retrace la vie de la poétesse américaine Sylvia Plath. Car entre-temps, deux gamins, fleurons du nouveau jazz flamand, ont enregistré « Schntzl » sous la houlette de Koen Gisen… Ce qui n’a pas laissé An insensible. Et pourquoi pas ? Aux côtés du couple Pierlé (compositions, piano, voix et quelques vents) / Gisen (délesté ici de sa guitare au profit d’un saxophone et d’une clarinette basse), on retrouve Casper Van de Velde (drums) et Hendrik Lasure (claviers). La somme de quatre talents immenses, au service de la sensibilité d’An. Des chansons d’une beauté réconfortante. Du jazz, comme le laisserait entendre le patronyme ? Plutôt une pop expérimentale qui offre de beaux espaces à l’improvisation. Merci An, merci les gars !

Retrouvez An Pierlé et Koen Gisen en interview sur le site JazzAround ce mercredi 10 février.

Suivez le quartet en « livesteam » au Handelbeurs de Gand, ce 10 février également (avec réductions sur l’achat du disque).

Yves «JB» Tassin