Efa / Rubio : Django Main de feu fév21

Tags

Related Posts

Share This

Efa / Rubio : Django Main de feu

C’est au dessinateur espagnol Ricard Efa et à son compatriote, le scénariste Salva Rubio que nous devons cette bande dessinée publiée, selon moi, dans une édition des plus intéressantes. Ce récit de la vie du célèbre guitariste de jazz manouche Django Reinhardt s’intéresse à l’enfance et à l’adolescence du musicien. Après une préface écrite par Thomas Dutronc, l’histoire débute en 1910 dans le village de Liberchies, près de Charleroi, où un camp de Tsiganes s’est installé et où Django Reinhardt voit le jour. En 1922, nous retrouvons ces Gitans dans la banlieue parisienne, installés dans un endroit nommé La Zone ! Là-bas c’est un petit gamin chenapan, que nous découvrons, toujours fourré dans de mauvais coups, déjà sensible aux jeux de hasard et « s’invitant » en catimini dans les bistrots pour écouter des musiciens. Car Django est fou de musique et plus particulièrement d’un instrument : le banjo. A force de persévérance il se fait admettre dans ce monde de musiciens adultes qui découvrent rapidement les qualités de virtuose du jeune garçon. Mais le démon du jeu s’est bien installé et l’argent ne fait que passer entre ses doigts, il le flambe de la scène à la table de jeu, oubliant parfois les concerts ! Une nuit, c’est le drame. Il perd l’usage de la main gauche dans l’incendie de sa roulotte. S’ensuit une longue rééducation, l’impossibilité de rejouer du banjo car « il faut appuyer plus fort sur les cordes ». Le choix de se mettre à la guitare « plus molle et plus aiguë » s’impose à lui. Ce sera la seconde naissance de Django, le début de la gloire et la découverte du monde.

Ce beau récit superbement dessiné, aux couleurs tendres un rien pastel, est associé à un texte limpide écrit d’une belle calligraphie. Tout est réuni pour nous faire passer un bon moment. La bd est suivie d’un dossier d’une vingtaine de pages complétant le récit illustré avec d’autres renseignements, anecdotes ou documents photographiques parfois étonnants. Tel son acte de naissance sur lequel ses parents portent le même nom, une photo de sa « main de feu » et les fautes d’orthographe dans son nom, même sur un disque « le banjoïste Jiango Renard ». J’avoue ne pas être fou de jazz manouche mais peu importe ce fait, nous aimerons tous ce beau récit d’une folle jeunesse que nous compléterons en nous plongeant dans les heures glorieuses qui façonneront la légende.

Efa / Rubio
Django Main de feu
Aire Libre – Dupuis

68 pages + 1 dossier
17,50 €
ISBN : 979-1-0347-3124-4

Claudy Jalet