Furnelle – Hertmans, Sous les grands arbres sept18

Tags

Related Posts

Share This

Furnelle – Hertmans, Sous les grands arbres

Alexandre Furnelle – Peter Hertmans
Sous les grands arbres (Quetzal 135)

WWW.QUETZALRECORDS.BE

Au départ musicien autodidacte, Alexandre Furnelle a, par la suite, suivi une formation académique de contrebasse et d’harmonie classique qui lui a permis de se frotter à tous les styles, du jazz manouche au jazz moderne en passant par les musiques du monde (avec le chanteur berbère Khalid Izri). Son plus fidèle compagnon de route est assurément le guitariste Peter Hertmans avec qui il a enregistré ses deux précédents albums, « Le chant des sirènes » (2004), avec, entre autres, Daniel Stockart, au saxophone alto, ensuite « Views of Xela » (2009), avec, en plus, Erwin Vann au saxophone ténor. Le voici en duo intimiste avec celui qui débuta sa carrière en quartet avec le pianiste Erik Vermeulen, avant d’enregistrer six albums avec Jeroen van Herzeele (saxophone ténor) dont « Ode for Joe » (1996) et d’être invité par le Brussels Jazz Orchestra et Kenny Werner pour « Institute Of Higher Learning » (2011). Fruit de longues répétitions au fond du jardin de Peter (d’où le titre de l’album), outre deux compositions d’Alexandre (Le chant des sirènes et Sous les grands arbres), le répertoire choisi se présente comme un véritable hommage à la figure légendaire de Charlie Haden : Bay City de son quartet West (1987), le mélancolique Silence gravé, entre autres, avec Chet Baker et Enrico Pieranunzi puis avec le pianiste cubain Gonzalo Rubalcaba, le nostalgique First Song enregistré successivement avec les pianistes Geri Allen et Enrico Pieranunzi mais aussi avec le guitariste Egberto Gismonti et, enfin, Night Fall, titre d’un album de 2004 gravé avec le pianiste anglais John Taylor sans oublier le traditionnel We Shall Overcome, thème emblématique du Liberation Music Orchestra (1974). Pour compléter ce répertoire, Alexandre a choisi des thèmes écrits par quelques-uns des fidèles compagnons de route du contrebassiste comme Keith Jarrett (The Death And The Flower enregistré en quartet avec Dewey Redman en 1974 et Prism gravé en 1983 avec Gary Peacock), comme Pat Metheny (Hermitage repris par le quartet West en 1987) ou comme Don Grolnick (The Cost Of Living gravé en 1987 avec Michael Brecker). Au total, onze plages d’un lyrisme mélodique rempli de sérénité et d’émotion vraie dans lequel le dialogue empathique entre la contrebasse à cinq cordes d’Alexandre et la limpide guitare de Peter se développe dans une totale empathie. En novembre, l’aventure va se poursuivre avec un Tribute to Charlie Haden pour lequel Ben Sluijs (saxophone alto) et Jan de Haas (batterie) viennent se joindre pour un Jazz Tour prometteur. Avec d’autres thèmes empruntés, comme l’annonce Alexandre, à l’époque du quartet d’Ornette Coleman et Don Cherry (années 50-60), du quartet de Keith Jarrett (années 1970), du quartet West avec Ernie Watt (années 1980) et de sa rencontre avec Pat Metheny (années 1990) : une façon de parcourir l’oeuvre d’une des légendes du jazz moderne.
Claude Loxhay

 

 

Novembre 2013 : Jazz Tour !

01/11 : Centre culturel d’Ans-Alleur
09/11 : Mazy, Jazz 9
10/11 : Ittre, Heptone
12/11:  Centre culturel de Saint-Georges
17/11 : Hannut, Centre de lecture
20/11 : Bruxelles, Jazz station
21/11 : Marcinelle, La Ruche
23/11 : Eupen, Kulturzentrum