Swing Wespelaar : Blues For The People août26

Tags

Related Posts

Share This

Swing Wespelaar : Blues For The People

Swing Wespelaar : « Blues For The People » 

par Robert Sacré

photos de Paul Jehasse

Joanne Shaw Taylor

Parmi les festivals blues d’été, en Belgique, celui de « Wespelaar Swing » propose chaque année une affiche alléchante et variée. Le blues traditionnel y voisine avec le blues rock et d’autres genres musicaux proches. L’événement se déroule sur un week-end complet, du vendredi au dimanche, soit les 15, 16 et 17 août derniers. 

Le vendredi, on pouvait notamment applaudir les Bluesbones, un des meilleurs groupes belges de blues rock, avant la grande vedette de la soirée : Tommy Castro et ses Painkillers. Les Painkillers font aujourd’hui partie de l’écurie d’Alligator Records. Ils débordent d’énergie et s’y entendent pour provoquer l’enthousiasme du public : des compositions bien ficelées, des parties de guitare torrides assurées par Tommy Castro.

Le samedi, le festival donnait à Hideaway, véritables vétérans de la scène rock/blues belge, l’occasion de se rappeler au bon souvenir des amateurs du genre. On entendra aussi Bridges et son blues texan avant la grande vedette de la soirée, l’harmoniciste Charlie Musselwhite. Ce dernier réussira à scotcher le public devant la scène, malgré la pluie persistante. Musselwhite s’est donné sans compter, au chant, à l’harmonica. On apercevra parmi le public, la présence de David Evans, en tournée en Belgique et en France, venu saluer son pote ! 

Roxanne Coverdale-Blinn

La pluie, toujours au rendez-vous du dimanche, avec encore plus d’insistance, saluera pour commencer le groupe liégeois Boogie Beasts, et son blues lancinant et hypnotique, très roots Mississippi. Ils seront suivis par Black Market III une excellente formation américaine de blues rock, avec Scottie Blinn et Roxanne Coverdale-Blinn. On notera aussi le passage de l’artiste anglaise Joanne Shaw Taylor et son blues rock plus soft, avant l’arrivée du groupe de Walter Wolfman Washington, la tête d’affiche du dernier jour ! Venu tout droit de New Orleans pour un concert exclusif en Belgique, il a régalé le public avec ce blues très jazzy et funky. Le soleil, grand absent de l’édition 2014, n’aura pas découragé les fans de musiques afro-américaines venus à Wespelaar pour ce festival gratuit et très convivial.  Rendez-vous donc en août 2015.

WWW.SWINGWESPELAAR.BE