Smoky Babe, Way Back In The Country Blues déc13

Tags

Related Posts

Share This

Smoky Babe, Way Back In The Country Blues

Smoky Babe, The Lost Dr. Oster Recordings (Arhoolie)

WWW.ARHOOLIE.COM

Dans les années 1960, le musicologue Harry Oster, de la Louisiana State University (Baton Rouge), a enregistré beaucoup de bluesmen importants issus de cette partie de la Louisiane. L’un d’entre eux était Robert Brown connu sous le nom de Smoky Babe.  Lorsque Oster décède en 2001, on découvrira dans ses archives des morceaux inédits que sa veuve vient enfin de confier à Chris Strachwitz, fondateur de Arhoolie Records. Né en 1927, à Itta Bena (Mississippi), le guitariste  Smokey Babe était venu s’installer à Scotlandville, un  faubourg de Baton Rouge. Il y jouait dans les rues quand il fut découvert par Harry Oster.  Séduit par son jeu de guitare énergique et excitant, ainsi que par son chant intense et passionné, Oster enregistra  une vingtaine de séances et une trentaine de faces furent publiées sur les 33 tours « Folk Lyric » et « Bluesville », ainsi que sur des anthologies publiées par Storyville et Arhoolie. 

Les autres compositions étaient donc restées  inédites jusqu’à ce jour. Enfin, 17 nouveaux titres se retrouvent sur cet album. On réalise ainsi à quel point Smoky Babe est un  artiste majeur du blues rural de Louisiane, période années 1960. L’intérêt est soutenu de bout en bout, et chaque morceau mérite un commentaire élogieux, même si quelques compositions sortent du lot comme les bien enlevés  Shake Shake Mattie et Boogie Gal ou enocre un On Mr Walter’s Farm qui est un témoignage vécu sur le propriétaire de sa ferme. Il y a aussi le bien titré Backyard Boogie et le fort plaisant Diggin’ My Potatoes; toutes les compositions sont originales, mis à part Tarraplane un blues emprunté à Robert Johnson. Un must !

Robert Sacré