Hello Jazz Festival, fragments… sept14

Tags

Related Posts

Share This

Hello Jazz Festival, fragments…

Hello Jazz Festival : fragments autour du programme.

Lancé en 1986, à une époque où les festivals de jazz avaient la vie dure, et où les amateurs-puristes se demandaient de plus en plus où allait le jazz, ce que le rock venait faire là-dedans, sur quelle(s) voie(s) se fourvoyait Miles etc., le Festival de Jazz d’Automne – une formule raccourcie qui colle avec le temps, plus qu’avec la succession de sponsors, est toujours bien là et pour ce 30e anniversaire, même plus que présent dans la catégorie « jazz » !

On ne polémiquera pas trop sur la notion de « festival », certains voyant plus dans l’événement une succession de concerts plus qu’un festival, d’autres y appréciant surtout la qualité d’écoute que permet la formule tout en sélectionnant les événements que l’on souhaite. Une chose est sûre : depuis trois décennies, le festival a permis de découvrir des musiciens devenus aujourd’hui des stars : pensez seulement à Diana Krall au Théâtre 140, Trilok Gurtu, Avishai Cohen aux côtés de Chick Corea, Roberto Fonseca … Plus que ces dernières années, l’édition-anniversaire 2015 en revient à ses fondamentaux, le jazz, avec quelques têtes d’affiche de Dieu-le-Père. Un choix subjectif dans l’ordre chronologique des concerts :

Elina Duni : la chanteuse ferait plutôt partie de la catégorie « découverte », mais ceux qui ont écouté son album sorti chez ECM, l’ont déjà placée dans les voix originales de ces dernières années. Le « gros plus » étant le trio du pianiste suisse Collin Vallon. (25.09 à Roeselaere)

Stéphane Galland et « Lobi » : le premier projet personnel du batteur qui délaisse – un peu – pour l’occasion ses frères d’Aka Moon et  Ibrahim Maalouf. Né d’une carte blanche en Gaume, « Lobi » fait partie de ses projets intelligents de métissage entre jazz et « musiques du monde », dans lequel on croise de fortes personnalités comme Magic Malik, Malcolm Braff ou Carlos Benavent. (09.10 à Sint-Niklaas)

Yaron Herman : Multi-récompensé, le pianiste n’en est pas à son premier concert chez nous, mais il présente cette fois son nouvel album (sortie prévue ce mois-ci) avec le batteur Ziv Ravitz qu’on a vu avec Lee Konitz à Comblain. (10.10 au Roma à Borgerhout et le 08.12 à Hasselt)

Ambrose Akinmusire : voilà un musicien qui fait tourner les têtes depuis déjà quelques années. Présent chez Steve Coleman aussi bien qu’aux côtés de Michel Portal (Balaïdor), le voici avec son groupe de l’album   « The Imagined Savior is Far Easy to Paint » sorti en 2014. Et le trompettiste tourne avec le line-up de l’album ! (15.10 au Handelsbeurs à Gand)

WWW.HELLOJAZZ.BE

Dave Douglas Quintet : sans doute le plus prolifique des musiciens de jazz du moment. Depuis la création de son label « Greenleaf Music », on ne suit pas à suivre la newsletter du bonhomme tant l’activité est débordante. Avec le fougueux Jon Iabagon au sax, ce nouveau groupe pète le feu et joue trois dates en Belgique ! (16.10 à Flagey ; 23.10 à Heusden-Zolder ; 24.10 à Harelbeke)

Oliver Lake : un des grands saxophonistes toujours dans le circuit ! Après le « Wolrd Saxophone Quartet » et le trio avec Andrew Cyrille et Reggie Workman, il présente ce quarte où on repère le bassiste Joe Fonda. ( 17.10 à Rijkevorsel)

Jazzontspooring : la date à ne pas rater ! Dave Douglas déjà cité s’y produit le 24 octobre, mais le programme compte aussi ce soir-là les noms de Stefano Bollani ( avec sa rythmique danoise) et le duo Rita Marcotuli & Luciano Biondini.

Henri Texier Hope Quartet : le contrebassiste parle de ce groupe comme « le premier à avoir saisi aussi bien son œuvre ». Louis Moutin à la batteire, Sébastien Texier et François Corneloup aux saxes mettent en valeur les compositions de ce pilier du jazz européen. ( 29.10 à Sint-Truiden ; 06.11 à Sint-Niklaas)

Elvin Galland : huit dates pour le pianiste et son quartet avec Lorenzo Di Maio, Adrien Verderame et Clive Govinden, ce serait dommage de passer à côté !

Scofield- Lovano Quartet : leur CD sort bientôt et on ne peut que frissonner en se souvenant de leur rencontre sur la scène du Dinant Jazz Night il y a quelques années. ( 31.10 à Heist-Op-Den-Berg)

Chick Corea & The Vigil : le pianiste et sa musique, du pur bonheur ! Chick Corea dans son monde à lui, sans contrainte… (31.10 au Roma à Borgerhout… Il faudra choisir !)

The Bad Plus : on aime ou on n’aime pas, mais ça reste toujours impressionnant d’énergie et d’invention que ce soit sur la musique de « Nirvana », de « Abba » ou de Stravinsky. Humour, aventure, invention, une musique pleine, terriblement efficace. (07.11 à Rijkevorsel)

Cassandra Wilson : son hommage à Billie Holiday est bien loin de ses activités auprès de Steve Coleman, mais la chanteuse réussit un magnifique album chaleureux et tendre pour « Lady Day ». Et puis,elle est trop rare sur les scènes belges. (11.11 à Bozar, Bruxelles)

Joshua Redman : avec Aaron Parks, Matt Penman et Eric Harland, c’est la formation de « James Farm ». (17.11 De Bijloke Gand)

Tigran Hamasyan : autre pianiste incontournable du moment que ce soit en solo, ou en trio ; entre folk arménien, jazz électro, metal, latino, jaz, … l’univers du pianiste est sans limites. Il présentera l’intégrale de son projet « Mockroot » sorti sur le label Nonesuch. (18.11 à Sint-Niklass ; 02.12 à Flagey)

Jean-Paul Estiévenart Trio : formidable trompettiste sollicité de tous les côtés, le voilà avec le trio de son album « Wanted », avec Sam Gerstmans et Antoine Pierre. «  A group that deserves a wider recognition » comme on dirait outre-Atlantique . (03.12 au Marni, Ixelles)

Philip Catherine et l’Orchestre de Chambre de Wallonie : un condensé sage de quarante de compositions du guitariste, sans doute, et des beaux moments de pureté sonore en perspective. (19.11  au C-Mine Genk ;  17.12 au Roma Borgerhout ). A signaler que l’OCW sera actif sur un autre concert du festival, le 21.10 à Bozar, Bruxelles avec Anouar Brahem et la musique de son album « Souvenances ».

Tous les autres concerts sur le site  www.hellojazz.be

Jean-Pierre Goffin