Dennis Herrera, You Stole My Heart fév18

Tags

Related Posts

Share This

Dennis Herrera, You Stole My Heart

Dennis  Herrera, You Stole My Heart 

Prescott Kabin Records

De bout en bout, Dennis Herrera se révèle un guitariste hors pair. On ne peut pas en dire autant de ses parties vocales… juste correctes (With No Refrain). Il semble d’ailleurs privilégier une forme de talking blues dans Fore, Look Out et Bittersweet. Né à San José, Californie, il vient du R&B avec les Yardbirds, les Rolling Stones, James Brown et consorts, mais  sa véritable vocation est dans le blues. Il s’agit ici de son troisième album inspiré par ses expériences de vie. Il a écrit et composé 11 titres où le blues domine, avec un titre en solo (voix, guitare) plus parlé que chanté, en medium, Bittersweet. Ailleurs, il est bien entouré par son trio de base : Lee Campbell (batterie) et Rich Wenzel (piano et orgue Hammond B3, sauf dans le titre éponyme). Il y a aussi des guests comme Sid Morris (piano), Frank DeRose (basse), Jack Sanford (sax) et Robi Bean (batterie) sur 4 titres, dont l’excellent You Stole My Herat, sur un rythme d’enfer. Deux saxophonistes alternent et donnent beaucoup de punch aux morceaux : J. Sanford déjà cité et Jeff Jorgenson pour 6 autres compositions dont Recovery en slow et très jazzy et aussi sur le trépidant Backed Up , avec l’harmoniciste Denis Depoitre que l’on retrouve dans une autre face en médium, à retenir Takes Money. On notera aussi une autre face jazzy et instrumentale où chaque musicien prend un solo mémorable : You Can Name It. On le voit, pas mal de bons moments à passer à l’écoute de cet opus, alors que je n’ai pas encore cité les 2 meilleurs titres, un très beau slow blues My Past Time et le vitaminé Run With The Losers. «A good ‘un» aurait dit Otis Rush .

Robert Sacre