Igor Gehenot, Cursiv jan31

Tags

Related Posts

Share This

Igor Gehenot, Cursiv

Igor Gehenot, Cursiv

IGLOO RECORDS

Pianiste précoce, Igor Gehenot s’est d’abord fait connaître au travers du Metropolitan Quartet avec Antoine Pierre à la batterie : il avait 18 ans. Elève au Conservatoire de Maastricht puis de Bruxelles, sous la férule d’Eric Legnini, il a fait partie du premier LG Jazz Collective de Guillaume Vierset (album « New Feel » en 2014) et a fondé très vite son propre trio, d’abord avec Sam Gerstmans (contrebasse)  et Teun Verbruggen (batterie) pour « Road Story » en 2012, puis avec le contrebassiste Philippe Aerts (« Motion » en 2014). Par la suite, il a joué en duo avec Nicolas Kummert (saxophone ténor), formé un Organ Trio et rejoint le quintet du saxophoniste Stéphane Mercier, avec le Britannique Damon Brown au cornet, Nic Thys à la contrebasse et Darren Beckett à la batterie. Après avoir longtemps joué en trio, il a eu l’envie d’élargir sa formation : « J’avais pas mal tourné en trio, j’avais envie d’une autre configuration, d’avoir des spectres sonores différents. Je connaissais Alex Tassel depuis de nombreuses années. Je l’avais entendu avec Eric Legnini et Daniel Romeo : sa musique me plaisait et je cherchais un bugliste. » Après un premier album, « Delta » en 2017, Igor retrouve Alex Tassel (trompette) pour « Cursiv », toujours chez Igloo. Cousin d’Eric Le Lann, Alex Tassel a poursuivi ses études au Conservatoire de Rouen et, en 1996, s’est installé à Paris où il a côtoyé très vite le pianiste Batiste Trotignon. Il a enregistré « Serenity » avec le saxophoniste Sylvain Beuf, « The Sea » avec un orchestre symphonique et « Head Or Tails » en deux parties, l’une acoustique avec Sylvain Beuf (saxophone), l’autre électrique avec Laurent De Wilde (claviers). Dernièrement, il a gravé « Past And Present », avec Rick Margitza, Jason Rebello, Viktor Nyberg et Manu Katché. Pour « Cursiv », Igor a, de nouveau, fait confiance au contrebassiste Suédois Viktor Nyberg qu’on a entendu avec Pierrick Pedron, Franck Amsallem ou Jacky Terrasson. A la batterie, on retrouve le Luxembourgeois Jérôme Klein, élève de Bruno Castellucci et Stéphane Galland au Conservatoire de Bruxelles et membre du quintet de Chrystel Wautier comme de Next Ape d’Antoine Pierre. Nouveauté : la formation s’élargit en accueillant le saxophoniste ténor David El Malek. Formé au Conservatoire de Montreuil, il a joué avec les pianistes Laurent Coq, Bruno Angelini, Pierre de Bethmann (« Talking Cure ») ou Batiste Trotignon (« Fool Time » avec Dré Pallemaerts à la batterie). Il a retrouvé Trotignon pour une « Suite pour quintet », avec l’Orchestre du Conservatoire de Toulouse et le trompettiste américain Ambrose Akinmusire. Dernièrement, il a enregistré « Colors » avec Alex Tassel. Le répertoire de Cursiv est constitué de 5 compositions d’Igor (Cursiv, Little Boy, Hopeful, Fat Cat et Julia, dont on découvre deux versions, l’une gravée en studio, l’autre en public), deux compositions d’Alex Tassel (The Faith, Yaï) et de la reprise de I Remember Clifford de Benny Golson, un des grands classiques des Jazz Messengers. Tout au long de l’album, on retrouve toute la vigueur d’Igor, bien soutenu par une rythmique sans faille, son groove sur tempo échevelé (Fat Cat, Yaï), notamment dans les intros en trio (Hopeful) mais aussi son lyrisme mélodique dans les ballades (The Faith, I Remember Clifford). Dans ces ballades mais aussi sur Little Boy en écho à l’intro de piano, Alex Tassel charme par sa sonorité de velours et il nous emporte par son jeu tranchant sur tempo rapide (Hopeful, Fat Cat). David El Malek impose sa sonorité chaude et son sens du rythme (Cursiv, Hopeful, Julia). Basé sur un réseau complexe d’interconnections, le quintet fait preuve d’une cohésion à toute épreuve.

Claude Loxhay

 

Concerts

11 février, Bruxelles, Bozar

20 février, Gramont, Bruggenhuis

22 février, Senseruth, Le Bouillon blanc

4 mars, Lasne, Rideau rouge

7 mars, Mazy, Jazz9

12 mars, Louvain-la-Neuve, Ferme du Biéreau

14 mars, Eupen, Jazz im Foyer

15 mars, Dinant, Club Jazz Leffe

16 mars, Anvers, Hopper

5 mai, Paris, Studio de l’Ermitage

17 mai, Liège, Mithra Jazz à Liège