Krakauer & Tagg : Breath & Hammer sept18

Tags

Related Posts

Share This

Krakauer & Tagg : Breath & Hammer

Table Pounding

Sur leur propre label Table Pounding Records, le duo Kathleen Tagg (compositrice et pianiste) et David Krakauer (nominé au Grammy Awards) nous propose un album qui vous emportera dans un voyage  qui visite et innove les racines mêmes du klezmer. En interprétant des compositions d’une kyrielle de leurs amis, ils donnent un souffle nouveau au klezmer, bien loin des sentiers battus. Notre duo s’approprie le morceau « November 22 » du clarinettiste et compositeur syrien Kenan Azmeh. Déjà un chef d’œuvre à la base, Tagg y apporte sa touche personnelle en y ajoutant boucles et samples. On enchaîne avec un morceau du percussionniste cubain Roberto Rodriguez (complice de Marc Ribot dans un tout autre registre) dans lequel Krakauer donne libre cours à toute son expression de clarinettiste. On se laisse bercer par le rythme répétitif et envoûtant d’un morceau de John Zorn sur « Parzial » ponctué par des touches de piano tout en finesse. Tandis que l’accordéon de Rob Curto se transforme en un savant mariage de rythmes endiablés, le clarinettiste donne libre cours à sa virtuosité. Pour terminer cette liste de collaborateurs, n’oublions pas l’accordéoniste Emil Kroitor, qui n’échappe pas, lui non plus, à une belle interprétation de sa composition, « Moldavian Journey ». L’art et la poésie de Krakauer qui maîtrise le klezmer, revu et visité par la créativité de Kathleen Tagg, donne un son contemporain et singulier à cet album. Les boucles intégrées apportent une touche de modernité sans jamais prendre le dessus. Elles se fondent complètement dans leur musique, dans le respect total des racines du klezmer.

L’album est également ponctué de compositions originales où les parcours de nos deux comparses explosent. Le jazz, la musique classique et le klezmer s’entrechoquent pour offrir une musique qui transcende toutes les frontières stylistiques et culturelles.  Le Wall Street Journal déclare d’ailleurs au sujet de Krakauer : « David Krakauer est un clarinettiste tellement expressif, qui passe si facilement d’un genre à l’autre, que l’on pourrait presque penser qu’il n’y a pas de différence appréciable entre le jazz, le klezmer et la musique classique formelle ».

Cet album vous donnera une seule envie : continuer votre errance à la recherche de leur musique ainsi que de celle de leurs compagnons. Bref, une véritable performance électro-acoustique qui vous fera voyager bien au delà des confins de votre salon. Nous sommes bien loin du confinement…

Diane Cammaert