Billy Childs : Acceptance sept22

Tags

Related Posts

Share This

Billy Childs : Acceptance

Mack Avenue Records

Billy Childs est un pianiste californien de 63 ans. Après un début de carrière comme sideman (notamment auprès de J.J. Johnson et de Freddie Hubbard), il a sorti son premier album en tant que leader en 1988. Cet « Acceptance » est son 12ème album, qui sort 3 ans après le succès rencontré avec « Rebirth » (vainqueur d’un Grammy Award en tant que « meilleur album de jazz instrumental »). L’équipe qui l’accompagne reste identique : Steve Wilson (soprano et alto sax), Hans Glawisching (contrebasse) et Eric Harland (batterie) plus quelques invités comme la chanteuse Alicia Olatuja, mezzo-soprano, dont l’interprétation sur « Do You Know My Name ? » est tout à fait remarquable. Le reste du disque est instrumental (avec parfois quelques chœurs), les compositions sont des originaux de Billy Childs, à l’exception du classique de Rodgers & Hart « It Never Entered My Mind ». Que nous propose Billy Childs ? Une musique assez variée et toujours interprétée de façon impeccable : cela va de la bossa nova de « Dori » au funk de « Leimert Park », en passant par de nombreuses ballades et un morceau « Twilight Is Upon Us » avec des références évidentes (et assumées) au Pat Metheny Group. Toutes les compositions sont assez fortes, avec toujours une attention particulière pour la mélodie. Tout en étant de facture assez classique, cela reste très agréable et les divers chorus (belles interventions de Steve Wilson ou de Billy Childs) sonnent justes, ne cherchant pas la démonstration gratuite. On résumera en disant que « Acceptance » est un beau disque qui se laisse écouter aisément (l’importance mise sur la mélodie), avec une interprétation brillante.

Sergio Liberati