Sacha Toorop, Les Tourments du Ciel mai30

Tags

Related Posts

Share This

Sacha Toorop, Les Tourments du Ciel

Sacha Toorop, Les tourments du ciel

IGLOO RECORDS

Sur la pochette signée par l’auteur de bande dessinée liégeois Jean-Philippe Stassen, on aperçoit un ciel chargé de gros nuages menaçants. Mais Sacha « Zop Hopop » Toorop sait mieux que quiconque que dans la vie – celle qu’il partage « en vrai » avec ses homologues terriens – rien n’est tout à fait noir, ni d’un blanc immaculé. En vérité et selon le cas, c’est dans les nuances de gris, du plus clair au plus foncé, que les petits ou gros tourments de notre existence cohabitent.

Sacha Toorop signe son retour en s’inspirant de ses propres angoisses existentielles sur lesquelles reposent les onze petites merveilles qui composent son nouvel album « en français dans le texte ». L’homme n’est pas égoïste. En vingt ans de carrière, on ne lui connaît qu’une petite poignée d’albums qu’il s’est autorisé à enregistrer entre deux engagements pour d’autres… La compagnie de ce multi-instrumentiste doublé d’un arrangeur doué est vivement recherchée… De Yann Tiersen à Axelle Red, en passant par Françoiz Breut (qui lui retourne le compliment ici, à l’occasion d’un Orient Occident contrasté) et surtout de Dominique A le Nantais, ils sont (trop) nombreux à dépendre de son assistance. Et dès-lors, à nous de profiter de ces moments de petits bonheurs bien trop rares qu’il nous offre aujourd’hui… Qu’il s’est offerts aussi, en conviant à la fête quelques pointures du jazz qui sèment quelques états d’âme sombres sur sa pop lumineuse.

On pense ici tout particulièrement au bugle de Gregory Houben, dont le jeu maîtrisé chamarre quelques titres de notes à-propos (Aussi belle est douce ou En bandoulière, empruntée à Adamo). Puis il y a cette voix écorchée, ces mélodies douces-amères chantées la bouche grande ouverte, tel un oisillon réclamant la becquée… Et enfin il y a toute la sensibilité positive qui se dégage de ce bel artiste. Cet album qui, comme un bon film, se termine sous la forme d’un générique instrumental, nous fait un bien fou ! A découvrir ce jeudi 8 juin au Reflektor de Liège, où on nous annonce un répertoire mixte Sacha Toorop/Zop Hopop.

Joseph « YT » Boulier