Masters Of Frame Drums: Elements fév16

Tags

Related Posts

Share This

Masters Of Frame Drums: Elements

Seyir Muzik Records

Après « Pianissimo » voici le second cd, enregistré à Bruxelles, de Masters Of Frame Drums. Ce groupe se compose de quatre musiciens maîtres des tambourins / tambours sur cadre. A savoir, l’Américain Glen Velez, l’Israélien Zohar Fresco, l’Italien Andrea Piccioni (qui a joué notamment avec Bobby McFerrin) et le Germano-turc Murat Coskun. Conscients que neuf titres sur lesquels il n’y aurait que de la dextérité venant des frappements de doigts sur des frame drums, ces spécialistes ont rajouté une petite vingtaine de différentes percussions, ainsi qu’une clarinette, un duduk (hautbois du Caucasse), des chœurs qui invitent l’Orient et des miaulements / cris de chats exécutés par un humain ! Bluffant. Outre les « Elements », ces musiciens puisent leur inspiration dans les musiques et les rythmes du monde hébreu, de l’Asie centrale, de la Turquie… avec de très brèves touches jazzy. Ce cd est donc essentiellement à ranger dans la catégorie de la world music. Parfois nous participons à une démonstration, mais quand des instruments tels que le bodhran et le hang s’associent et se rajoutent aux percussions cela peut se révéler incontournable. Pour preuve, ce splendide « Lost ». Ou cette guimbarde sur « Theia » ou « Here and Now ». Les créations peuvent être assez obscures et ou aussi se revendiquer contemplatives, pieuses, religieuses (cf. cette voix magnifique sur « Dani Io »). On décèle aussi des bribes de chants soufis et des images de derviches tourneurs viennent s’immiscer dans nos pensées ! Parfois c’est beaucoup plus énergique, plus endiablé et on s’attend à voir fondre Asian Dub Foundation sur nos têtes ! Vu l’omniprésence des percussions, l’écoute d’une traite de ces « Elements » peut se révéler quelque peu monotone mais écouté à petites doses ou en faisant une sélection appropriée on peut y prendre beaucoup de plaisir. Comme sur ce « Miriam Ha’nevia » avec ses deux chanteurs en guest, qui termine cette écoute d’une bien belle manière. Essayez de vous faire une play list avec les cinq titres que je vous ai nommés ci-dessus. Bonheur assuré. Et je suppute qu’assister à un de leurs concerts doit vraiment être une expérience singulière. En tout cas, je suis partant.

Claudy Jalet